Navigation haut bandeau publicitaire
anmp_web
  EPF - Ecole de plongée Française - ANMP   GUIDE - Global organization of scubadiving instructors and defenders of the ocean   salon de la plongée  
Cliquez ici puis rendez-vous dans la rubrique 'moniteurs/acces code'
 
Bandeau de Navigation
moniteurs plongeurs autres liens contacts
 
 
  Une organisation
  professionnelle
  Fonctionnement
  Actions
  Représentativité
  Historique








 
 

 

1960 / 1970 La nécessité d’un syndicat

Antibes Juan Les Pins fut l’une des toutes premières villes de France à accueillir un club de plongée subaquatique. Sa situation géographique privilégiée la prédisposait à cette activité. Des plongeurs tels que Le Commandant J.Y. Cousteau, A. Portelatine, F. Dumas et bien d'autres pionniers célèbres s’y retrouvèrent dès 1947. Le Spondyle Club créé en 1965 sous l’impulsion de Daniel Mercier, atteindra les 1000 membres. Durant 10 ans, Daniel Mercier va faire le constat des difficultés rencontrées par les moniteurs de plongée. De son expérience de la montagne, il tire la certitude qu’en structurant la profession, il est possible de permettre aux jeunes moniteurs de vivre leur passion.

1972 - La création de l’ANMP et des guides de la mer

En 1972, Daniel Mercier créé une organisation qu’il nomme " Association Nationale des Moniteurs de Plongée ", avec pour objectif, la promotion des moniteurs titulaires d'un brevet d'état et la défense de leurs intérêts professionnels. L’ANMP est donc régie par les statuts de la loi sur les syndicats du 21 mars 1884, et seuls les moniteurs autorisés à exercer la profession peuvent y adhérer. Pour valoriser les plus qualifiés d’entre eux, Daniel créé également le corps des Guides de la Mer.

1980 - Les débuts de la profession

Au début, l’ANMP fonctionne plus en regroupement de moniteurs professionnels qu'en syndicat, mais elle se distingue déjà en proposant, par l’intermédiaire de ses moniteurs, un service à la "carte" en France comme à l'étranger, aussi bien en piscine qu'en mer, depuis le bord comme depuis un bateau. Les moniteurs établissent leurs propres programmes de formation pour les adapter aux besoins particuliers de leurs clients. Ils délivrent encore des brevets FFESSM. Les débutants sont principalement initiés en piscine, le plus souvent en cours particulier. Peu à peu, la profession se structure et l'organe syndical prend de l'importance. Il propose des actions de soutien et de logistique à ses membres, telle l’assurance professionnelle.

1990 - Une étape décisive

Les moniteurs professionnels commencent à asseoir leur activité, mais les difficultés se multiplient. Le cadre réglementaire, basé sur le bénévolat, n'est pas adapté et le pouvoir en place ne souhaite pas que la profession se structure. Les standards étrangers cherchent à s’implanter en France. Les différentes institutions et administrations n’arrivent pas à prendre en compte la dimension professionnelle de la plongée.

1991 - La création du cursus ANMP

Après avoir milité pour un brevet français unique et fort, et devant le refus de ses partenaires d’adhérer à ce projet, l’ANMP décide de donner à ses moniteurs une totale indépendance de travail. La loi le permettant, le syndicat choisit de créer son propre cursus de formation de plongeurs. Le diplôme cartonné, le carnet de plongée et le guide de formation en sont les premières pierres. Novateur dans la démarche, l’enseignement ANMP est structuré autour de capacités à valider en formation continue.(exception faite du niveau 4, qui se passe sous forme d'examen ponctuel)

1991 - La création du CEDIP

Pour étendre le rayonnement de l'ANMP dans le monde et réunir les organisations professionnelles européennes, Daniel Mercier a l'idée de créer le cedip (European Comittee of Professional Diving Instructors). pour favoriser les échanges de points de vue et de permettre aux professionnels de mieux se connaître, en tout cas de reconnaître les certifications décernées à leurs clients. C'est, ainsi qu'à vu le jour la carte de certification de plongeur cedip avec ses 4 niveaux de compétences.
Depuis le 1er janvier 2015, l'ANMP a quitté le réseau cedip qui ne répondait plus à ses attentes en termes de projets et de développement.

1997 - Sur tous les fronts

Les dossiers se mutiplient, l’ANMP, maintenant incontournable, est présente sur tous les fronts de la défense et de la promotion de la profession. Les BEES membres de l’ANMP sont de plus en plus nombreux et leurs clients se comptent par dizaines de milliers.

2002 - 30 ans et toutes ses dents

Au milieu des bruits et des rumeurs, . L’ANMP s’efforce d’élever le débat et mène depuis toujours une politique d’ouverture qui se veut constructive, réaliste mais sans concession quand il s’agit de préserver les intérêts de ses adhérents. Sans cesse, sur tous les terrains, l’ANMP doit s’imposer et convaincre, résister pour aller de l’avant, maintenir une vigilance permanente pour intervenir au bon moment ou anticiper sur des manœuvres qui ne vont pas dans l'intérêt même de ses membres.
Étude de nouvelles qualifications professionnelles (VAP, VAE, Brevet Professionnel…), établissement d'une convention collective des métiers du sport, place du moniteur professionnel par rapport à la législation hyperbare, au statut de marin, aux normes européennes, aux régime fiscal, à la protection sociale … des évolutions importantes sont en cours, dont l’impact est considérable sur la profession.

Maintenant n’oublions pas qu’à trente ans l’ANMP ne fait qu’entrer dans la force de l’âge, si un travail énorme est déjà accompli, sans publicité tapageuse mais avec efficacité, Il reste pourtant beaucoup à faire pour asseoir définitivement une profession jeune et en mal de reconnaissance.

2004 - Un tournant est amorcé

L'ANMP est sollicitée de toutes parts : elle conjugue nouveaux sujets de préoccupation, et suivi des principaux dossiers précédemment cités, notamment :
• arrêté du 5 mai 2004 sur les modalités d'accès au Bees. Ce texte définit les possibilités de passerelles pour les moniteurs fédéraux, et pour les autres moniteurs non reconnus pas l'arrêté du 22 juin 1998 modifié. Les premières formations se mettent en place, avec leur lot de soucis et de dérives... suivis de près par les représentants de l'ANMP.
• arrêté du 9 juillet 2004 sur la plongée aux mélanges (voir page "plongée aux mélanges"). L'ANMP a participé activement à la rédaction de ce texte en soutenant la synthèse des propositions des moniteurs nitrox et trimix ANMP, tous consultés sur ce dossier.
• épilogue de la saga CEN ou le lobby RSTC a tenté par tous les moyens d’imposer de pseudo normes de sécurité européennes. La délégation française, principalement conduite par la ffessm et l’ANMP, est parvenue éviter que cette normalisation ne soit pas applicable sur le territoire français. On ne peut hélas que déplorer l’inertie incompréhensible des autres pays qui se sont laissé représenter sans réagir par le lobby cité.

L'ANMP a atteint un stade dans son évolution qui impose de modifier son organisation ; le syndicat propose une évolution notable de son mode de fonctionnement. L'objectif est d'adapter son cadre réglementaire interne aux évolutions de la profession, au contexte général qui régit la vie du monde associatif et syndical et de renforcer le rayonnement de l'ANMP. Ces nouveaux textes ont été adoptés par une très large majorité lors de l'Assemblée Générale Extraordinaire du 27 avril 2003 à Antibes. Pour plus de détails, voir la page "fonctionnement".

2008 - C'est aujourd'hui que demain se façonne

Réforme de l'arrêté de 98, évolution de la filière des encadrants, modification du décret de 90 sur les travailleurs hyperbares, l'ANMP défend la position des moniteurs professionnels, en les consultant et en défendant ensuite leur position auprès des instances concernées.

C'est en comptant sur l'engagement du plus grand nombre possible de moniteurs professionnels que l'ANMP pourra poursuivre et intensifier son travail syndical, et développer de nouveaux outils pour ses membres.


 
 
 
  Employeur,vous recherchez un moniteur ?
  Moniteur,vous recherchez un emploi ?
 
ANMP - Association Nationale des Moniteurs de Plongée